Bruno, Toulouse

Posté dimanche 3 juillet 2016

Nom / surnom

Bruno


Où habites-tu ?

Toulouse
Quel est ton job ?

Responsable d’entreprise

 

Essaie de te décrire en une phrase :

Ne te fies pas aux apparences, il y a un loup qui se cache quelque part.

 

Pourquoi t’es-tu fait tatouer ?

L’objectif prioritaire, et qui peut être considéré comme superficiel par certains, est le coté esthétique. Je trouve ca beau tout simplement. Au fur et à mesure que j’avance j’y trouve d’autres intérêts plus personnels.

 

Qu’est-ce qui t’intéresse dans le tatouage ?

 

Ce qui m’intéresse dans le fait de me faire tatouer, c’est l’idée de devenir le support d’une sorte d’œuvre d’art contemporaine évolutive. Au fur et à mesure du temps un autre aspect rend l’expérience plus qu’intéressante, l’interaction avec les gens qui en découle, qu’elle soit positive ou négative. C’est complètement génial, dérangeant et souvent démesuré.

 

Quelles sont tes inspirations artistiques ?

 

Takashi Murakami, Zaha Hadid, Olafur Eliasson, Woodkid, James Jean.

Pour les tatoueurs : Thomas Hooper (la base…le tatoueur ultime dont le travail m’a donné le vrai gout du tattoo), Roxx, Jondix, Gerhard Wiesbeck, Ien Levin, Gotch, Gakkin, Alexander Grim.

 

Qui sont tes tatoueurs ?

 

Bertrand (shop : Bouzille de Luxe) à Toulouse rue de la Colombette (pour les 2)

 

Quelles est l’histoire de tes tatouages (nombre, emplacements, …) ?

 

Mon premier tatouage est celui à la jambe. Ce premier emplacement a été une évidence car j’ai toujours voulu avoir une jambe entièrement tatouée. Je venais de subir une grosse intervention de la hanche et c’était le moyen idéal de passer à autre chose en faisant disparaitre les cicatrices restantes.

Pour le deuxième j’ai préféré faire une pause sur la jambe et me faire plaisir en faisant tatouer une partie que je pourrais plus régulièrement voir bras+pec. (en format ¾ japonais)

Les principes de base ont été posés avec mon tatoueur, style japonais tibétain avec une influence très graphique et sacred géométrie. J’ai volontairement laissé mon tatoueur s’exprimer car c’est la qu’il est le meilleur et très rapidement j’ai compris que nous étions sur la même longueur d’onde concernant ce projet.

Il m’a demandé de choisir un totem (animal pour ma jambe)

Ce fut une évidence : Le loup pour son coté solitaire mais également dépendant de la meute, sensitif, intuitif, chasseur, bienveillant. Le crane de loup est le symbole de l’initiation, de la fin d’une vie et d’un renouveau.

 

Tu as commencé à quel âge ?

35 ans. L’envie est la depuis mes 16 ans je pense, mais ce n’est qu’à 35 ans que tout a « matché »… les finances, le concept, le bon artiste et le moment ou on ne se pose plus aucune question.

 

Quelle fut la réaction de ton entourage ?

Avant d’avoir vu le résultat, beaucoup de commentaires négatifs et de tentatives en vue de me faire renoncer. Maintenant, quasiment tout le monde l’accepte y compris ma grand-mère de 93 ans qui trouve ca joli.

 

A quand le prochain ?

Début novembre pour la suite de la jambe à moins qu’une opportunité ne se présente d’ici là pendant mes vacances.

 

Quelle serait ta définition du tatouage ?

Une partie de moi. Beaucoup de personnes (souvent non tatouées) voient le tatouage comme un bouclier ou une carapace. Pour ma part c’est un peu l’inverse. Dès la première séance, j’ai eu l’image de mon tatoueur en train de faire sauter la carapace existante en la grattant. Petit à petit, il révèle ce qui se cache dessous. Sans parler de thérapie, mes tatouages sont pour moi une évidence car ils me correspondent et me définissent aussi bien que les expressions de mon visage.

 

Et quand tu seras vieux/vieille ?

Comme tous ceux de mon âge, je ne serai pas très beau à voir à poil … mais ca passera surement mieux avec de beaux tatouages sur la majeure partie de mon corps.

 

Ton peintre, artiste, oeuvre favorite ?

Takashi Murakami, Zao Wou-ki

 

Ton restaurant favori ?

Les bons petits plats dans ma maison…. Et sinon l’Inamo à Londres.

 

La chanson parfaite ?

 

Il y en a beaucoup trop pour choisir et surement aucune de parfaite…. Mais vu que j’y pars dans quelques jours et que je le vois en concert juste avant, je dirais Brooklyn de Woodkid.

 

Ton site web, twitter, instagram, …

 

@spartiatspirit sur instagram

 

Qu’est-ce qui t’anime en ce moment ?

 

Mon couple, mes amis, la musique, les voyages à l’étranger (le japon où je passerai bien quelques années de ma vie), les tattoos, les rencontres, la photo, les arts martiaux (viet vo dao et jjb).

Bruno, Toulouse

Posté dimanche 3 juillet 2016