Jay, Biarritz

Posté mardi 2 août 2016

 

Mr KIA

Nom / surnom

Jay

 

Où habites-tu ?

Paris

 

Quel est ton job ?

Chef de Projet

 

Ton site web, twitter, instagram, …

en cherchant Mr_Kia tu devrais trouver tout ça

 

Pourquoi t’es-tu fait tatouer ?

Je ne sais pas. Vraiment. J’y ai réfléchi longtemps et je n’ai pas d’autre réponse que « j’en avais envie », le premier n’est pas une milestone particulière dans ma vie.

Comment as tu choisi le motif, le dessin ?

C’est une idée qui courraient depuis longtemps et j’ai scotché sur la vitrine de Bleu Noir, j’ai réfléchi à un motif et quelques jours plus tard je suis entré, je me suis décidé.

Qu’est-ce qui t’intéresse dans le tatouage ?

J’ai suivi des études d’art et je m’intéresse à beaucoup de formes de graphismes, tu peux retrouver dans le tatouage autant de différences qu’il y a de tatoueurs et de tatoués, puisque ici, le support et ses particularités font vivre l’œuvre.

 

Quelles sont tes inspirations artistiques ?

Hum, rien en particulier. J’aurais dit « une règle et du papier millimétré » mais ça commence à évoluer.

 

Qui sont tes tatoueurs ?

Veenom chez Bleu Noir, Paris

Seb Inkme chez Tribal Act, Paris

Jessa Moulin… chez elle, Paris

Mitomo Horihiro chez Three Tide Tattoos, Tokyo

 

Quelle est l’histoire de tes tatouages (nombre, emplacements, …) ?

 

Le bracelet de V. sur mon bras droit manque de remplissage, je ne sais pas si c’est un manque de soin ou une encre pas assez diluée mais je devrais me faire retaper dessus.

 

Sauf que je m’y suis habitué et maintenant j’y vois du cuir qui a travaillé.

 

L’avant-bras gauche ne représente rien d’autre que l’enchainement d’un triangle, parfois noir, parfois vide, parfois violet. J’adore cette pièce. Quand je la regarde, j’y cherche des motifs en origami et c’est aussi la réaction des autres dessus.

 

Et Seb est un mec drôle, j’ai passé un bon moment sur sa table.

 

Le bras droit, à Tokyo donc.

 

Le cadeau d’anniversaire des mes 34 piges par mes amis. On était parti pour un tatoueur qui comprenait l’anglais et au final non. Donc impossible de faire faire ce que je voulais en motif japonais qui incluerait mes amis dedans. J’ai donc dessiné un motif qui représente mon âge en hommage à mes potes.

 

On enchaine sur un mandala par Jessa. Tatoueuse rencontrée à une soirée du Tattoorialist au Bus Palladium, on a bien accroché et elle avait un motif qu’elle voulait absolument tatouer. Rendez-vous fut pris.

 

Nouvelle expérience avec le tatouage à la maison (enfin dans sa maison) au calme.

 

Et le dernier un motif que je me suis fait faire (Jessa again) sur les côtes est un coeur polygonal avec une serrure et une ligne verticale qui traverse le tout.

 

Tu as commencé à quel âge ?

31 ans, quand j’ai commencé à me sentir bien dans ma peau

 

Quelle fut la réaction de ton entourage ?

Mes amis : (au premier) cool, (au dernier) wow tu enchaines.

Mère : han c’est joli

Père : je vais le dire à ta grand-mère

Belle-mère : Mais tu n’as pas peur de tomber malade ?

 

 

A quand le prochain ?

Bientôt.

 

Je disais que j’avais fait le premier quand je me suis senti bien dans ma peau et il y a peu j’ai eu un accident assez grave qui m’a laissé quelques cicatrices sur le visage et pour m’appréhender un peu mieux le regard que je sais sur moi, j’ai envie de me faire modifier à nouveau mais que ce soit MON choix.

 

Quelle serait ta définition du tatouage ?

Quelle question de m**** ! Allez réponse cul-cul la praline : un souvenir encré au plus profond de moi.

 

Et quand tu seras vieux/vieille ?

Je montrerais ces photos à mes arrières petits enfants pour leur dire : avant, on voyait la peau de ton papi.

 

Ton peintre, artiste, oeuvre favorite ?

Artiste : Mondrian,

Œuvre : Judith et la tête de Holopherne de Klimdt

Tatoueur : Yann Black

Oeuvre bis : Just, Radiohead

 

 

Jay, Biarritz

Posté mardi 2 août 2016