Gaëlle Leroyer, Montréal

Posté mercredi 12 novembre 2014

Gaëlle Leroyer

Nom / surnom Gaëlle Leroyer – Gaga

Où habites-tu ? Montréal, Québec

Quel est ton job ? barmaid et future photographe

Essaie de te décrire en une phrase : Je suis une jeune femme curieuse qui aime les belles choses simples de la vie, comme une belle lumière par une fin de journée d’automne.

Pourquoi t’es-tu fait tatouer ? Pour avoir des souvenirs gravés à jamais. Pour pouvoir raconter des histoires…

Qu’est-ce qui t’intéresse dans le tatouage ? La précision, les détails, tout ce qu’on peut réaliser sur une peau. Le fait que chaque tatou est unique

Quelles sont tes inspirations artistiques ? J’aime beaucoup les tatous de Guy le Tatooer. J’aime ses dégradés en pointillés, ses mandalas, son design particulièrement reconnaissable.

Qui sont tes tatoueurs ? Guy le Tatooer.

Quelles est l’histoire de tes tatouages (nombre, emplacements, …) ? C’est un peu long à expliquer …
Sur l’avant bras, j’ai un triangle avec un cercle et les chiffres 837 à l’intérieur. Je suis enfant unique. À une certaine époque (il n’y a pas si longtemps que ça) la relation entre mes parents allait très mal et ils ont vraiment failli se séparer. J’étais au milieu de tout cela et j’ai absorbé beaucoup d’émotion d’un côté comme de l’autre car mes parents se chicanaient énormément. Par contre à chaque fois que nous avions de bonnes discussions, c’était pour parler de l’époque où nous habitions dans notre maison de campagne (où j’ai grandi). Nous pouvions nous raconter des histoires qui s’étaient déroulées là bas pendant des heures. De plus en plus l’adresse de mon ancienne maison (837), s’est mise à m’apparaître un peu partout (en regardant l’heure, en effectuant des calculs, en regardant la télé…) et à chaque fois ce numéro me faisait penser à cette époque. Aujourd’hui mes parents se sont réconciliés et sont toujours ensemble. Je tenais à graver se souvenir qui nous a soudé ensemble. Le triangle a trois pointes, représentant moi, mon père et ma mère. Le cercle représente l’union et les histoires impénétrables….. Voilà

J’ai un couteau Opinel avec une pomme coupée en deux sur l’autre avant bras. Ce tatou est en souvenir de mon grand-père, mais aussi pour toujours se souvenir qu’il est important d’apprécier les petites choses simples de la vie. Peu avant la mort de mon grand-père, nous partagions une pomme avec un couteau tout en jasant. Avec un couteau je coupais un morceau pour mon grand-père, un pour moi et vice-versa. Nous parlions de tout et de rien. Le soir même, celui-ci confia à ma mère qu’il n’avait jamais mangé une pomme qui était aussi bonne. Ce souvenir est l’un des derniers bons avant qu’il meurt. J’ai la phrase “Només Tu” sur la main gauche. Ayant habité à Barcelone pour quelques semaines lors d’un voyage, je voulais une phrase en Catalan. Celle-ci signifie “seulement toi”. Car dans la vie, c’est seulement toi qui peut réaliser tes rêves et te botter le cul pour les réussir. Personne d’autre ne va le faire pour toi. C’est un petit reminder. J’ai d’autres tatous mais ceux-ci sont les plus importants.

Tu as commencé à quel âge ? 16 ans

Quelle fut la réaction de ton entourage ? Mon père m’a demandé si le tatou s’enlevait

A quand le prochain ? Aucune idée encore

Quelle serait ta définition du tatouage ? Une façon de s’exprimer. De ne pas effacer ce que le temps peut parfois nous faire oublier.

Et quand tu seras vieux/vieille ? Je serai comme des milliers d’autres ptits vieux: tatouée et fière de l’être

Ton peintre, artiste, oeuvre favorite ? Je ne pourrais pas en nommer qu’un. J’aimais beaucoup Alexander McQueen pour tous ses vêtements et défilés glauques. J’ai toujours admiré cet artiste pour sont imagination unique et son sens du vrai! Il pouvait vraiment nous amener dans un autre monde…Sinon dernièrement j’ai découvert le travail de Richard Mosse. J’ai beaucoup aimé ses photos capturées avec une caméra infrarouge au Congo. Tous les verts sortent rose. C’est comme d’ajouter de la beauté dans un pays ou il en manque souvent…

Ton restaurant favori ? Je ne pourrais en nommer qu’un… J’aime le Mile-Ex, le bar à vin Anabel, la buvette chez Simone, le Art Café à Montréal. Sinon j’adore aussi l’Auguste à Sherbrooke

La chanson parfaite ? I wish you were here de Pink Floyd

Ton site web, twitter, instagram, … Tous les comptes instagrams qui publient de magnifiques photos de paysages de partout dans le monde. J’adore instagram car ça nous permet de voyager et de découvrir de nouvelles places.

Son blog

Qu’est-ce qui t’anime en ce moment ? La photo et encore la photo. Je tente de me renseigner le plus possible sur cet art et sur ceux qui la maîtrise.

Gaëlle Leroyer, Montréal

Posté mercredi 12 novembre 2014