Domnin & Johanne, Paris

Posté dimanche 4 mai 2014

©thetattoorialist

©thetattoorialist-2

©thetattoorialist-3

©thetattoorialist-4

 

©thetattoorialist-6

 

©thetattoorialist-7

©thetattoorialist-8

©thetattoorialist-9

©thetattoorialist-10

©thetattoorialist-11

Name / Nickname Johanne

Where do you live? Paris

What’s your occupation? Assistant editor for Canal + show, Le Grand Journal.

Can you describe yourself in just one sentence? I’m an oxymoron: both preppy and quirky, cute and scary! – and sorry for bragging with the vocabulary I have left from my days as a literature student!

Why did you get tattoos? Because I love them! They’re beautiful. As a kid, I thought tattooed people were gorgeous. And I wanted to be as good looking myself.

What do you like about tattoos? I like that not everyone can get some. There are people who « chicken out » because of the pain, who think it’s ugly or are too afraid to regret them or look stupid when old and then, there are tattooed people.

What/who inspires you artistically speaking? So many things influence me. From obscure contemporary art to pop music. I like out of the ordinary things as well as very popular stuff.

Who is/are your tattoo artist(s)? I only have a couple for now. First one was done on my foot by Le Serbe.  I’d love to get tattooed by Alix Ge.

Can you tell us the stories behind your tattoos (number, placements…)? I first got lettering on my right foot; it reads «  »Heute Tanz » », a sentence I got from one of George Grosz’s paintings and it means « Today we dance » in German. This painting is so chaotic and this sentence oozes with irony. When I got those words tattooed, it was out of irony too. It turns out I think of it much more literally now! My second tattoo is a little bow on my wrist, just lines, no shading, no colour. I just love bows! And cactus. I’ll definitely get a cactus tattoo someday. My third and latest tattoo: strawberries, diamonds and strawberry flowers on my inner arm. First splash of colour! I wanted it to be very visible, I didn’t really care about the drawing being meaningful or symbolic or represent the past, present, future or anything. I just wanted a beautiful colour tattoo!

How old were you when you got your first tattoo? I was 19. I was really careful at first. I used to cover them up for I didn’t want my family to be upset, though my Mum has tattoos too, yet I feared how she and my grand-parents would react. My Dad’s reaction was much more straightforward: « Well, it’s your life, you’re free to do whatever you want! »

How did your friends and family react? Well! My Mum said she loved me no matter what. My Dad didn’t care really. I don’t think I told my grand-parents… But my Grandpa pretends not to see them and my Nan asks me if they’re actual ones each time I get a new one. At the end of the day, they all got used to them really quickly when I thought it was going to be terrible, I was so afraid I might upset them. It was very difficult for me: how can I be myself without disappointing my loved ones. As far as my friends are concerned, they all seem to like them.

When are you getting the next one? Really soon I hope!

Give us your own definition of the word tattoo: It’s both art and fashion to me.

And what about when you get old? Who cares! Instead of having plain wrinkly saggy skin, I’ll have tattooed wrinkly saggy skin! They’ll be great memories and I’ll be a pretty cool Grandma.

Who’s your favourite artist/what’s your favourite artwork? I love (Dana Schutz)[http://www.petzel.com/artists/dana-schutz/]. Her work’s both colourful and morbid. It’s brilliant!

What’s your favourite place to eat? Le Café Figue in the 15th district. The decoration is lovely, the food is great and it’s neither too posh nor too expensive.

To you, what’s the perfect song? Gosh, there are so many! « The Passenger » by Iggy Pop on a sunny day. « He Gets High » by The Tellers and « Sober » by Pink when I’m feeling nostalgic, « I Walked with a Zombie » by Wednesday 13 when I’m in a really good mood. I don’t know, it’s really hard! And « Sing » by Travis too! Ok, I’ll stop there.

What are you website, Twitter, Instagram, etc.? (@ezarscha)[http://www.oninstagram.com/profile/ezarscha] on Instagram where I post a lot.

What excites you right now? Building my future.


Name / Nickname Domnin, it’s an old name from Vendée and as it’s a bit tricky to pronounce most people call me Dom.

Where do you live? Paris

What’s your occupation? I work as a salesman for a motorcycle dealership in Paris.

Can you describe yourself in just one sentence? I’d say I’m a hedonist. I love food, partying with my friends, good music… Long story short: I love life!

Why did you get tattoos? I’ve always been into alternative sports (motocross and Bmx racing, skateboarding…) and music. As a kid I looked up to my tattooed idols and knew I would eventually get some myself. I didn’t really know how many or what they’d be about yet, but I never stopped thinking about it until the day I got my first one at last!

What do you like about tattoos? They’re beautiful! I’ve always considered tattoos as art.

What/who inspires you artistically speaking ? Nothing in particular. I have drawings ideas, wants, but I’m not really influenced by any artist in particular…  I just like what I like!  I love Mickaël de Poissy’s work !!! It’s really impressive.

Who is/are your tattoo artist(s)? For the moment, I just have some work by Olivier Bareaud. He’s my best mate and he works in many different tattoo parlours all over the world without settling anywhere. At the moment, he’s in Los Angeles and next, he’ll stop on the Gold Coast in Australia.

Can you tell us the stories behind your tattoos (number, placements…)? Most of my tattoos are not really meaningful.   People don’t really get why I’m doing this, but there are so many people with ugly symbolic tattoos out there… For the moment, I have a very colourful full sleeve on my right arm, mostly classic tattoo designs I’ve always liked – octopus, compass, skull, flowers… I have two colour animal head tattoos on my thighs and those two hold a little more meaning.

How old were you when you got your first tattoo? I started quite recently actually.   About 4 years ago. I was 25 then… I think it’s much better that way because I wouldn’t have put that much thought into it before…

How did your friends and family react? My Mum especially feared the pain, I’m the youngest one in the family you know! My Dad and my other relatives enjoy them and are really eager to learn more about them.

When are you getting the next one? I really hope I’ll have a couple more when you’ll publish this!

Give us your own definition of the word tattoo: It’s a permanent way to claim your body image. It’s not just a fad, but something that’s going to stick with you forever.  Even if all designs are not particularly meaningful, they represent a part of your life!

And what about when you get old? I’ll be so f***king cool!!!

Who’s your favourite artist/What’s your favourite artwork? It has nothing to do with the tattoos I have, but I’ve always been fascinated by Da Vinci’s work.  His sketches totally blow my mind…

What’s your favourite place to eat? La Bitta !!! It’s in Venice. Been there just once but wow…

To you, what’s the perfect song? 22nd Sucks by A Day To Remember.

What are you website, Twitter, Instagram, etc.? Facebook… just enter my first name, you’re sure to find me!!!

What excites you right now? Old school motorbikes and beer!


Nom / surnom Domnin, c’est un vieux prénom Vendéen pas facile à prononcer donc la plupart des gens m’appellent Dom.

Où habites-tu ? Paris

Quel est ton job ? Je suis commercial dans une concession moto à paris.

Essaie de te décrire en une phrase : Pour faire bref je suis un vrai épicurien, j’aime la bonne bouffe, les soirées avec mes potes, la bonne musique … en gros j’aime la vie !!!

Pourquoi t’es-tu fait tatouer ? J’ai toujours été dans le milieu des sports alternatifs ( moto cross, Bmx, Skate ) et dans la musique. Petit je voyais donc une partie de mes idoles tatoués et je me suis rapidement dit qu’ un jour j’en aurais, je ne savais pas encore combien, ni quoi mais j’en voulais. Cette idée ne m’a pas lâchée jusqu’au jour ou j’ai « enfin » commencé.

Qu’est-ce qui t’intéresse dans le tatouage ? Je trouve ça beau ! C’est vraiment le côté artistique qui m’a toujours intéressé.

Quelles sont tes inspirations artistiques ? Je n’ai pas vraiment d’inspirations, j’ai des idées de dessins, des envies, mais pas d’inspirations artistiques précises. J’aime ce qui me plait ! J’adore le travail de Mikael de Poissy !!! Ce mec est impressionnant.

Qui sont tes tatoueurs ? Pour l’instant mon seul tatoueur est Olovoer Bareaud. C’est mon meilleur pote qui tattoo dans des salons un peu partout dans le monde sans jamais se poser. Actuellement il est à Los Angeles et va poser ses valises prochainement à Gold Coast en Australie.

Quelles est l’histoire de tes tatouages (nombre, emplacements, …) ? Je n’ai pas forcément de symbolique pour tous les dessins que je me suis fait faire. Les gens ne comprennent pas toujours pourquoi, mais on voit tellement de tatouages avec une symbolique forte qui sont super moches… J’ai pour l’instant le bras droit complet très coloré avec plusieurs dessins classiques mais qui esthétiquement parlant mon toujours plu ( Pieuvre, boussole, tête de mort, fleurs …). J’ai également deux têtes d’animaux sur les cuisses également en couleur, ceux là ont un peu plus de symbolique pour moi.

Tu as commencé à quel âge ? Récemment en fait. Ça fait à peu près 4 ans que j’ai commencé. J’avais 25 ans… au final heureusement car les idées que j’aurais pu avoir avant auraient été moins réfléchies…

Quelle fut la réaction de ton entourage ? Ma mère a surtout peur de la douleur (petit dernier oblige). Mon père et le reste de mon entourage trouve ça beau et me pose énormément de questions.

A quand le prochain ? J’espère qu’au moment où tu publieras ça j’en aurais deux ou trois en plus !

Quelle serait ta définition du tatouage ? Le fait de faire ce que tu as envie de ton image mais de façon permanente. Ce n’est pas une mode sur une saison mais un truc que tu gardes avec toi. Même si tous ces dessins ne représentent pas quelque chose de précis, ils représentent un moment de ta vie !

Et quand tu seras vieux/vieille ? P##tain je serais trop cool !!!

Ton peintre, artiste, oeuvre favorite ? Rien à voir avec ce que j’ai sur moi mais j’ai toujours été fasciné par De Vinci. L’ensemble de ces croquis me rendent dingue…

Ton restaurant favori ? La Bitta !!! Un resto à Venise, j’y suis allé une seule fois mais franchement …

La chanson parfaite ? 2nd Sucks de A Day To Remember.

Ton site web, twitter, instagram, … Mon Facebook… déja tape mon prénom ça réduira la liste !!!

Qu’est-ce qui t’anime en ce moment ? Les motos old school et la bière !!!


Nom / surnom Johanne

Où habites-tu ? Paris

Quel est ton job ? Assistante monteuse au Grand Journal de Canal+

Essaie de te décrire en une phrase : Je suis un oxymore : un mélange du classique et de l’original, du mignon et du flippant ! (et je m’excuse pour l’étalage de ce qui me reste en vocabulaire de bac littéraire)

Pourquoi t’es-tu fait tatouer ? Parce que j’adore ça ! Je trouve ça esthétique. Depuis toute petite je trouve les gens recouverts de tatouages très beaux. J’ai voulu être belle moi aussi.

Qu’est-ce qui t’intéresse dans le tatouage ? Le fait que tout le monde ne puisse pas en avoir. Il y a les « peureux » qui s’inquiètent de la douleur, ceux qui trouvent ça moche, ceux qui ont peur de le regretter ou que ça vieillisse mal, et puis il y a les tatoués.

Quelles sont tes inspirations artistiques ? Il y en a tellement. Ca va de l’art contemporain le plus incompréhensible à la musique pop, j’adore ce qui sort de l’ordinaire, mais aussi ce qui rassemble le plus grand nombre de gens.

Qui sont tes tatoueurs ? J’ai peu de tatouages pour l’instant, mon tout premier était un lettrage sur le pied par Le Serbe. Aujourd’hui je rêve de me faire tatouer par Alix Ge.

Quelles est l’histoire de tes tatouages (nombre, emplacements, …) ? Mon premier tatouage est donc un lettrage sur le pied droit où il est inscrit « Heute Tanz », une phrase tirée d’un tableau de George Grosz qui signifie « Aujourd’hui on danse » en Allemand. C’est un tableau complètement chaotique et l’inscription y est totalement ironique. Lorsque je me suis fait tatouer ces deux mots, c’était dans le même sens ironique que le tableau. Aujourd’hui je la prends au premier degré !
Mon deuxième tatouage, un petit nœud sur le poignet, juste les tracés, pas d’ombrage, pas de remplissage de couleur. J’ai une passion pour les nœuds. Comme pour les cactus. Je me ferai tatouer un cactus un jour.
Mon troisième et dernier (pour l’instant) : des fraises, des diamants et des fleurs de fraisiers sur l’avant bras. Ma première touche de couleur ! Il fallait que se soit très visible, peu importe que rien ne soit lié à ce dessin, qu’il n’ait pas de symbolique profonde, qu’il ne signifie rien de passé, présent ou futur dans ma vie, je voulais juste un beau tatouage coloré !

Tu as commencé à quel âge ? 19 ans. Et j’y suis allée tout doucement. Au début je les cachais, j’avais trop peur de froisser ma famille, bien que ma mère soit aussi tatouée, j’avais peur de sa réaction, et de celle de mes grands-parents. Pour mon père ç’a a été plus simple : « Boh tu fais ce que tu veux, c’est ta vie ! »

Quelle fut la réaction de ton entourage ? Justement ! Ma mère m’a dit qu’elle m’aimait quoi qu’il en soit. Ca n’a fait ni chaud ni froid à mon père. Et je ne crois pas me souvenir en avoir parlé à grands-parents… mais finalement mon grand-père les ignore, et ma grand-mère me demande si c’est un vrai à chaque fois que j’en ai un nouveau. Je crois que finalement ils s’y sont tous fait facilement, alors que je m’en faisais une montagne, et que j’avais peur de choquer tout le monde. Ca a été une problématique très difficile pour moi : entre être moi-même et ne pas décevoir ma famille.
Pour ce qui est des amis, je n’ai eu que des retours enthousiastes.

A quand le prochain ? Très vite j’espère !

Quelle serait ta définition du tatouage ? Un art qui s’apparente à la mode.

Et quand tu seras vieux/vieille ? Qu’est-ce qu’on s’en fout ! Au lieu d’avoir une peau moche et fripée, j’aurai une peau moche et fripée avec des tatouages. Ils seront de chouettes souvenirs, et je serai une mamie super cool.

Ton peintre, artiste, oeuvre favorite ? J’adore le travail de Dana Schutz. C’est ultra coloré et à la fois très morbide. C’est génial !

Ton restaurant favori ? La Café Figue, dans le 15ème. La déco est top, et c’est vraiment bon sans être trop guindé ou trop cher.

La chanson parfaite ? Mon Dieu il y en a trop. « The Passenger » d’Iggy Pop quand il commence à faire beau. « He Gets High » des Tellers et « Sober » de Pink pour la nostalgie, « I Walked with a Zombie » de Wednesday 13 quand on a la pêche. Je sais pas moi, c’est difficile ! Il y a « Sing » de Travis aussi ! Bref j’arrête.

Ton site web, twitter, instagram, … (@ezarscha)[http://www.oninstagram.com/profile/ezarscha] sur Instagram, c’est là que je suis la plus active.

Qu’est-ce qui t’anime en ce moment ? La construction de mon futur.

Domnin & Johanne, Paris

Posté dimanche 4 mai 2014